mercredi 25 septembre 2013

Pardonne-lui - Jodi Picoult




Sage Singer est une solitaire. Elle dort le jour et travaille la nuit dans une boulangerie, où elle oublie les blessures de la vie en pétrissant le meilleur pain de la ville. Quand elle rencontre Josef Weber, un vieil homme insomniaque, Sage a enfin le sentiment d’avoir trouvé quelqu’un à qui se confier. Malgré leurs différences, chacun devine les cicatrices intimes de l’autre, et une amitié inattendue voit le jour.

Jusqu’au soir où Josef lui révèle le terrible secret qu’il cache depuis soixante ans et lui demande la plus incroyable des faveurs : le tuer. Confrontée à un choix moral impossible, Sage fouille dans l’histoire de sa famille pour tenter de résoudre son dilemme. Mais alors qu’elle plonge dans les horreurs de la Seconde Guerre mondiale à la recherche de la vérité, elle découvre que la frontière est parfois bien floue entre amour et trahison, justice et vengeance. Et elle devra répondre à la plus difficile des questions : certains actes sont-ils impardonnables ?


Mon avis

Je n’arrive pas à croire que j’ai failli louper cette merveilleuse découverte qu’a été Pardonne-lui de Jodi Picoult. C’est vrai, la couverture m’avait tapé dans l’œil tant elle est vraiment superbe. Toutefois, avant de lire la présentation de l’éditeur, elle me donnait, en réalité, une fausse impression sur l’histoire. En effet, je pensais vraiment que Pardonne-lui serait l’histoire d’une romance attendrissante, comme on en voit beaucoup ces temps-ci. Au final, je m’étais bien trompée puisque ce roman est bien plus que ça

Avant de croiser la route de Pardonne-lui, je n’avais jamais entendu parler de Jodi Picoult. Je ne savais même pas quels genres de roman elle écrivait. J’ai donc été agréablement surprise de voir combien ses mots étaient captivants ! Malgré le sujet dur et délicat, elle a su raconter son histoire sans la rendre complètement pesante et difficile à lire. Je n’en reviens toujours pas de la facilité avec elle m’a entrainé dans son univers. Je vais même vous dire un secret : j’ai déjà prévu de me procurer d’autres de ses romans. J’espère sincèrement qu’elle saura à nouveau me captiver !

L’histoire de Pardonne-lui nous est racontée par les différents personnages. On change donc souvent de narrateur lorsque débute un nouveau chapitre. Je pense que ce changement peut déstabiliser certains lecteurs mais, pour ma part, j’ai adoré. Il m’a permis d’avoir l’impression de vraiment connaitre les personnages puisque ceux-ci me racontaient leur histoire avec leurs propres mots et leurs propres sentiments … En plus, au début de chaque nouveau chapitre, on trouve également quelques pages d’une autre histoire très différente de celle annoncée par la quatrième de couverture. Au départ, il flotte comme une aura de mystère autour de ces pages. Je me demandais même pourquoi elles faisaient partie du roman. Puis, lorsque j’ai compris leur signification, j’ai surtout compris que leur présence était indispensable. Sans elles, Pardonne-lui n’aurait sans doute pas été un aussi beau roman !

Par ailleurs, en ce qui concerne les personnages, on ne peut pas nier que Jodi Picoult les a façonnés de milles facettes. Sage, Leo, Josef, Minka, … tous ont une personnalité complexe. Ils ne se limitent pas à ce qu’ils devraient être : les « gentils » ne sont pas des supers héros du quotidien et les « méchants » ne sont pas complètement détestables. Prenons Josef, par exemple : bien qu’il avoue avoir fait des choses absolument horribles et inhumaines durant la Seconde Guerre Mondiale, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir pitié de lui au début de l’histoire. Comme Sage, je me demandais comment il était possible qu’un vieil homme aussi attentif au bien-être de son petit chien ait pu réellement réaliser toutes ces horreurs qu’il décrit…

Mais selon moi, le véritable moment fort de Pardonne-lui intervient lorsque Minka débute son récit. J’étais littéralement suspendue à ses mots. J’étais tellement absorbée par son histoire que, l’espace d’un instant, j’ai même oublié que ce roman  n’était pas seulement SON histoire et que d’autres personnages, comme Sage et Léo, en faisait partie … D’ailleurs, lorsque Sage a repris la narration, j’avoue avoir été quelques peu déçue tant le récit de Minka était à la fois intense et révoltant.

Toutefois, même si ce roman est un excellent roman, je dois tout de même relever un petit point négatif. Je n’ai absolument pas été étonnée, surprise ni même choquée par la révélation finalement de Sage ! Franchement, je le voyais arriver après avoir lu un quart du livre. Maintenant, je ne sais pas si cette révélation était tellement évidente que tout le monde pouvait le deviner ou si j’ai tout simplement un bon instinct… Mais bon, malgré tout, ce petit bémol n’a pas su entaché mon très bon ressenti globale. Pardonne-lui est un roman dont  je ne regrette pas un seul instant d’avoir croisé la route !



Je remercie sincèrement les éditions Michel Lafon sans qui je serais passée à côté d’un aussi beau roman et d’une auteure aussi captivante !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire